Contrôle aux frontières: Le PS Carlo Sommaruga fait tout pour s’y opposer
19. Mai 2016
Erschienen in: lesobservateurs.ch / Les Observateurs

 

 

Contrôle aux frontières: Le PS Carlo Sommaruga fait tout pour s’y opposer

lesobservateurs.ch/2016/01/30/controle-aux-frontieres-ps-carlo-sommaruga-sy-opposer/
 

 

 

ND Christian Hofer: La priorité à Schengen avant la sécurité de la Suisse

La Commission de la politique de sécurité du National (CPS-N) a balayé mardi par 16 voix contre 9 une initiative parlementaire de Lukas Reimann (UDC/SG) qui voulait inscrire dans la Constitution le rétablissement de «contrôles systématiques» aux frontières. «Il est apparu de manière très claire que nous n’avons pas les moyens de faire un contrôle systématique aux frontières et que ce contrôle n’avait même pas lieu avant Schengen! L’UDC voudrait examiner tout le monde comme à l’entrée d’un match de foot. C’est absurde, de la pure rhétorique!» dénonce Carlo Sommaruga (PS/GE), membre de cette commission.

«Systématique veut dire avec système, rétorque Roland Rino Büchel (UDC/SG). Pas question de contrôler les frontaliers qui vont travailler chaque matin ou la grand-maman partie d’Yverdon une journée pour se balader en France. Nos douaniers sont capables de faire la différence

Les contrôles sont «au moins aussi denses qu’avant l’entrée en vigueur de l’accord de Schengen», précise aussi une majorité de la CPS-N.

Par ailleurs, pour cette dernière, «l’appui de l’armée aux frontières n’a pas été jugé utile en l’état», relève Carlo Sommaruga.

En marge du sommet de Davos, après que l’Autriche a elle aussi rétabli les contrôles aux frontières, le conseiller fédéral Guy Parmelin estimait quant à lui que l’armée pourrait être davantage mobilisée auprès des gardes-frontière si la situation migratoire venait à s’aggraver. «La Suisse doit se préparer à toutes les éventualités», a affirmé le Vaudois.

Mais à Berne, en tant que pays associé aux Accords de Schengen, on mise avant tout sur une solution collective.

«La situation de Schengen est tendue. Mais il y a aussi une forte volonté de la communauté européenne de maintenir cet accord

Nach Oben

 © Roland Rino Büchel Realisiert durch RightSight.ch